Anaïs Parello, une comédienne lumineuse !

Bercée par les films du réalisateur espagnol Pedro Almodóvar, Anaïs Parello devient très vite une passionnée de cinéma. Arrivée à Paris en provenance de Montpellier, elle suit les cours Florent ainsi qu'une formation en comédie musicale. C'est sur le petit écran qu'elle fait ses débuts dans « Scènes de ménages » ou encore « Plus belle la vie ». Maîtrisant à la perfection le jeu en espagnol, anglais et italien, elle a l'envie de mener sa carrière à l'international. Rencontre avec Anaïs Parello, une comédienne lumineuse !


© Marie Uribe

« Récemment, c'est dans la série « Kiffe aujourd'hui » que l'on t'a retrouvée dans le rôle de Sonia. Peux-tu nous parler de ces dix épisodes de cinq minutes ?

C'est une mini-série humoristique dans laquelle on suit les aventures de Fahd El, un jeune garçon qui entre à la fac et qui va découvrir l'indépendance et l'amour en tombant amoureux de Sonia, une jeune étudiante que j'incarne. Il a des copains qui le suivent, notamment Ichem qui le déconcentre un petit peu.


Une saison 2 peut-elle voir le jour ?

On en a parlé mais ça dépendra vraiment du public. Si l'on voit un bel engouement autour de la série et de la première saison, je pense que l'on parlera d'une saison 2 de façon plus précise.



Pour ceux qui sont actuellement au festival d'Avignon, ils peuvent t'entendre à la voix off de la pièce « Le journal d'Audrey ».

Oui ! La pièce a été créée et interprétée par Gala Vinogradova et mise en scène par Ivan Cori. J'y fais la voix d'Anne Franck. C'est une pièce qui parle d'Anne Franck et d'Audrey Hepburn, mais pour connaître le lien qui les unit, il faut aller voir la pièce.


À quel théâtre et à quel horaire peut-on aller voir cette pièce ?

C'est à l'Archipel Théâtre à 22h40 jusqu'au 28 juillet.

Tu as suivi les cours Florent avec Michèle Harfault ainsi qu'une formation en comédie musicale sous la direction de Frédérique Farina. Peux-tu nous raconter tes débuts dans ce métier ?

J'ai vraiment adoré la section comédie musicale du cours Florent. Quand j'ai débarqué à Paris en provenance de Montpellier, je n'avais pas beaucoup de sous et j'ai trouvé la formation idéale, vraiment chouette et hyper complète. On avait neuf heures de théâtre, de danse et de chant. J'y ai rencontré des gens très sympas. Les cours de théâtre, c'était une autre expérience et le cours de Michèle Harfault était très intéressant mais assez dur (rires). J'y ai pas mal appris à me dépasser. J'avais aussi fait du théâtre pendant dix ans dans une troupe amateur à Montpellier dans laquelle on écrivait nos spectacles que l'on jouait à la fin de l'année, et c'était complètement différent.


Quels ont été les premiers rôles que tu as incarnés au cinéma, à la télévision ?

Au début, j'avais surtout les rôles de jeune première à la télévision notamment, dans « Nos chers voisins », « Scènes de ménages », « Plus belle la vie ». Et là on commence à me proposer des rôles de plus en plus complexes et ça me plaît beaucoup.


Tu joues en anglais dans « Top Floor », en espagnol dans « Muñecas ». As-tu des références de réalisateur espagnol et anglais ?

En espagnol, je suis une grande fan d'Almodovar depuis toujours. C'est mon papa qui m'a un peu transmis ça en me berçant avec ces films. J'aime beaucoup les films de genre de Jaume Balagueró avec qui j'adorerai bosser. En anglais, pendant un moment c'était beaucoup Woody Allen, j'attendais son film chaque année comme un petit retour à la maison.



Comment envisages-tu ta carrière de comédienne ?

J'aimerais faire une carrière à l'international. Mon idéal serait une carrière entre l'Espagne, la France, l'Angleterre et les États-Unis.


As-tu d'autres projets pour la rentrée ?

J'ai un tournage de prévu en août à Riyadh, en Arabie Saoudite. On va tourner un film mais en public, donc c'est entre le film et la pièce. C'est un réalisateur anglais que j'aime beaucoup qui m'a proposé ce projet dans lequel je jouerai une française, en anglais. J'ai aussi joué dans une série pour TF1 qui s'appelle Balthazar et qui sortira sûrement à la rentrée. Et je vais prochainement jouer dans un court-métrage sur l'univers d'Harry Potter qui devrait sortir bientôt aussi.


Que peut-on te souhaiter pour le futur ?

De travailler plus en Espagne et de me rapprocher de Pedro Almodovar (rires). »

Deviens membre du site pour ne rater aucune interview !

© 2018 par Samuel Massilia.