Anthony Dupray, génération sitcoms !

Mis à jour : avr. 3

Star dans les années 90 pour son rôle dans le sitcom populaire « Premiers baisers », Antony Dupray est également connu pour ses chansons qu'il a interprétées au Club Dorothée. Aujourd'hui, il est de retour sur les planches de théâtre dans la pièce « Derniers baisers » dans lequel il retrouve un public toujours aussi fidèle. Rencontre avec Anthony Dupray, génération sitcoms !


© Emmanuelle Choussy

« Vous jouez actuellement dans la pièce de théâtre « Derniers baisers » à La Grande Comédie à Paris. Pouvez-vous nous en parler plus en détail ?

Il y a maintenant presque trois ans que j'ai eu l'idée de faire cette pièce. Je me suis dit qu'il fallait absolument que je fasse une pièce sur l'époque des années 90.


Jusqu'à quand jouez-vous cette pièce ?

Elle a démarré le 3 mai et on la joue jusqu'au 14 juillet.


Comment la qualifieriez-vous ?

C'est une pièce qui est drôle mais aussi émouvante avec plein de rebondissements. On peut appeler cette pièce une madeleine de Proust.


Comment se sont passées les retrouvailles avec la comédienne Magalie Madison ?

C'était super surtout que cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas retrouvé. On a gardé un très bon souvenir des tournages de l'époque. Magalie est une super comédienne et une belle personne. J'étais très heureux de la revoir et je voulais vraiment qu'elle joue dans cette pièce.


Vous êtes connu pour votre rôle dans « Premiers baisers ». Comment avez-vous atterri dans ce sitcom populaire ?

Au départ, je faisais de la publicité. J'avais dix-huit ans, je venais du Havre et m'installer à Paris était impossible car je n'avais pas les moyens. Et je me suis retrouvé à faire un casting pour AB Production. Ce casting-là, je ne l'ai pas eu mais ils m'ont proposé de faire de la figuration. Je trouvais ça intéressant d'assister au tournage et d'être présent sur le plateau pour me former. Et étant sérieux et appliqué, on m'a proposé de remplacer un comédien qui n'était pas présent et tout doucement ça s'est enchaîné.


Quel était le rythme de tournage ?

C'était des grandes journées. Même si on faisait beaucoup d'heures, on était tellement heureux d'être tous ensemble car l'ambiance était formidable.


Anthony Dupray & Magalie Madison

Après le gros succès qu'a connu cette série, avez-vous eu plus de facilité pour la suite de votre carrière ?

Il faut rappeler qu'à l'époque il n'y avait que six chaînes. « Premiers baisers » faisait 40% de part de marché avec 8 millions de téléspectateurs tous les soirs. Ces sitcoms étaient des phénomènes de société. Après, ce n'est pas évident de retrouver sa place mais je me suis accroché pour continuer ce métier que j'aime par dessus-tout. Je suis retourné à l'école où j'ai pris des cours de théâtre. J'ai bosser énormément pour perfectionner mon jeu. Ensuite, d'autres rôles sont arrivées comme dans « L'instit » avec Gérard Klein, « Le bleu de l'océan » avec Mireille Darc, Bernard Verley et Alexandra Vandernoot. J'ai aussi eu l'immense bonheur d'intégrer l'équipe de « Navarro » en compagnie de Roger Hanin et Filip Nikolic.


Vous souvenez-vous de votre première télé avec la chanson « Autour de toi Hélène » ?

En effet il y a eu le Club Dorothée un mercredi matin et je dois avouer que je n'emmenais pas large car c'était ma première télévision. J'étais très impressionné et plutôt tout rouge (rires). Vous vous retrouvez aux côtés de Dorothée, Ariane, Jacky, des gens que je suivais quand j'étais gamin. Je n'étais pas très à l'aise mais ils ont tout fait pour que je sois bien accueilli et ça c'est plutôt bien passé.


Chansons, théâtre, séries TV. Où vous sentez-vous le mieux ?

Honnêtement, je prend du plaisir dans tout. L'avantage du théâtre c'est que vous avez les réactions du public immédiatement. Il y a cette communion avec eux et l'envie de ne pas les décevoir. Ils viennent pour passer un bon moment, pour se vider la tête. C'est toujours à ça que je pense avant d'entrée sur scène. J'essaie d'être toujours au maximum et en forme peu importe ce qui s'est passé dans ma journée. À 20h, quand le rideau s'ouvre, je suis 1h15 avec mes partenaires pour amuser le public.



Vous avez joué dans beaucoup de séries TV mais très peu de fois au cinéma. Est-ce un choix de votre part ?

C'est tout simplement que les propositions ne sont pas arrivées. Je me concentre sur les projets que l'on me propose.


Quels regards portez-vous sur les séries françaises aujourd'hui ?

Je regarde toujours car c'est intéressant de voir comment la télé évolue. Ça a tellement changé entre mes débuts en 1993 et aujourd'hui avec la multiplication des chaînes, l'arrivée de Netflix et toutes ces plateformes qui n'existaient pas avant.


© Laetitia Benady

Avez-vous d'autres projets pour 2019 ?

On ne sait pas encore si on reviendra avec « Derniers baisers » en septembre ou si on prépare une tournée pour 2020. Sinon, j'ai une autre pièce qui est en train de se monter et puis il y a un projet de série également en cours.






Que peut-on vous souhaiter pour le futur ?

Beaucoup de boulot. C'est fabuleux de pouvoir vivre de sa passion. Et j'aimerai aussi que l'Olympique de Marseille fasse un bon recrutement cette année pour figurer à une bonne place la saison prochaine.


Deviens membre du site pour ne rater aucune interview !

© 2018 par Samuel Massilia.