top of page

Isabelle Masson : "Ce sera une belle fête du cinéma !"

La 41ᵉ édition du festival du premier film de La Ciotat sera placée sous le regard de la comédienne Céleste Brunquell. Du 5 au 9 juin, en plein cœur de l'Eden, plus vieille salle de cinéma au monde encore en activité, se relaieront les premières réalisations de cinéastes et la découverte des talents de demain. Toujours porté par la rencontre entre le public et les professionnels, le festival sera cette année, encore une fois, un rendez-vous incontournable vers l'ouverture, le partage, avec des œuvres venus de tous horizons. Rencontre.



« Isabelle, la 41ᵉ édition du premier film de La Ciotat, berceau du cinéma, se tiendra du 5 au 9 juin prochain. Quels sont les facteurs qui ont permis la sélection des courts et longs-métrages ?

On s’attache à la créativité et aux qualités cinématographiques, d’écriture et d’interprétation. Toute l’année, notre travail est de regarder les premiers films réalisés pour proposer une programmation variée. À chaque séance, il y a toujours un court et un long-métrage diffusés. Nous avons le plaisir de lancer cette nouvelle édition avec les premières réalisations de Céline Sallette et Anthony Bajon.


Quelle présentation ferais-tu du jury ?

Françoise Fabian est la présidente du jury, on en est très fier ! C’est une icône du cinéma, elle a 70 ans de carrière. Sa présence va être un grand moment. Elle sera de trois hommes et de trois femmes. Radu Mihaileanu, un grand réalisateur aussi co-producteur et co-scénariste, connu du public par son film Le Concert qui a fait des millions d’entrées. Stéphan Guérin-Tillié travaille beaucoup pour la télévision et a été révélé au grand public pour son rôle dans Le Procès Goldman. Ensuite, Olivier Sitruk, grand acteur de théâtre et de télévision. Chez les femmes, Camille Japy, actrice et réalisatrice, primée l’année dernière dans notre festival pour son premier film Sous le tapis. Elle nous fait l’amitié de revenir pour cette édition. Puis, on a Marilyne Canto, actrice et réalisatrice, et Aurélie Saada, la chanteuse que tout le monde connaît et la réalisatrice qui a récemment fait tourner Françoise Fabian dans Rose.



Cette année, le festival adoptera une démarche éco-responsable…

Tout à fait ! Une table ronde va d’ailleurs être organisée à ce sujet, avec des responsables de l’association Ecoprod dont la ville de La Ciotat vient d’adhérer. Elle sera suivie d’un atelier original participatif sur la fiction et la biodiversité avec une spécialiste en la matière, Frédérique Sussfeld. Elle expliquera comment faire intervenir et ancrer la biodiversité dans un scénario.


Dans les autres nouveautés, le 48h chrono ! En quoi ça consiste ?

Notre festival est placé sous le signe de la jeunesse. Le 48h chrono est co-organisé avec la ville et l’école de cinéma SATIS. L’idée est de constituer une équipe qui viendra ensuite au cinéma le jeudi soir où l’on révélera le thème du film à réaliser. Ils auront 48h pour fabriquer un film d’une durée de trois à cinq minutes qu’ils nous livreront le samedi à 20h. Les films seront diffusés le dimanche en début d’après-midi devant un jury. Le lauréat aura la chance d’être diffusé lors de la cérémonie de clôture dimanche soir.


Comme chaque année, la cour de l'Eden sera animée par des musiciens locaux...

Absolument, avec une programmation concoctée par Agathe Rescanières. Dans festival, il y a fête. Du 5 au 9 juin, ce sera une belle fête du cinéma ! »



Komentarze


bottom of page