Joséphine Berry, une radieuse comédienne !

Mis à jour : 5 juin 2019

Révélé aux yeux du grand public dans le film « Moi, César, 10 ans 1/2, 1m39 », Joséphine Berry a réalisé depuis un très beau parcours au cinéma et au théâtre. Récemment, c'est dans le rôle de Salomé dans la série populaire « Clem » sur TF1 que les fans de la saga sont tombés sous son charme. Rencontre avec Joséphine Berry, une radieuse comédienne !


© Guillaume Sudre

« La semaine dernière était diffusée les deux derniers épisodes de la saison 9 de « Clem ». Quel bilan faites-vous de cette neuvième saison ?

Elle a été très forte en émotion et un peu plus dramatique que les précédentes saisons. C'est une série qui touche comme d'habitude beaucoup de sujets importants dont il faut parler ouvertement.


Etait-ce difficile pour vous de reprendre le rôle de Salomé joué par Léa Lopez dans les précédentes saisons ?

Quand on m'a proposé ce rôle, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Ce qui était intéressant, c'est que j'avais tout le passé du personnage à portée de main. En revanche, je me demandais comment le public allait réagir à ce changement. Et il se trouve qu'il a super bien réagi.


Comment était le tournage avec les comédiens Lucie Lucas et Agustin Galiana ?

Ce sont deux anges. Que ce soit le metteur en scène et toute l'équipe technique, ils m'ont vraiment apporté énormément de bienveillance. Agustin et Lucie m'ont mis à l'aise dès le premier jour de tournage. J'avais envie de m'amuser et partager avec eux. Je ne pouvais pas demander mieux.


Une dixième saison est-elle programmée ou en cours d'écriture ?

Je sais qu'elle est programmée mais j'aimerai bien en savoir plus.


Agustin Galiana, Lucie Lucas & Joséphine Berry

En 2003, vous êtes à l'affiche du film « Moi, César, 10 ans 1/2, 1m39 ». Quels souvenirs gardez-vous de votre premier long-métrage ?

C'était une super expérience. Pour moi, c'était plus un jeu. Je ne me rendais pas compte de l'ampleur de tout ce qu'il se passait. Je le vivais jour par jour, heure par heure et je faisais du mieux que je pouvais. C'était fait avec beaucoup de naïveté et je pense que c'est ça qui est intéressant chez les jeunes enfants comédiens. Ils font ça tellement simplement sans se prendre la tête. Et j'ai une forte pensée pour mon cher et tendre ami Mabô.


En tournant dans ce film, pensiez-vous à faire une carrière d'actrice ?

J'ai beaucoup hésité pour suivre une carrière d'actrice et de cirque, j'ai choisi d'être actrice mais je pratique toujours les acrobaties et les équilibres.


Aimeriez-vous jouer dans une autre langue qu'en français et anglais ?

J'aimerais beaucoup jouer en espagnol dans un film d'Almodovar.



Vous avez fait de nombreux voyages aux États-Unis, Vietnam, Niger ou encore en Lettonie. Quels pays avez-vous les plus appréciés ?

Je dirais le Nicaragua et l'Inde car ce sont des pays très pauvres et qui sont pourtant très généreux. Il y a une sorte de joie de vivre et de bonheur même dans les moments difficiles. Que ce soit en Inde, Namibie ou Niger, il y a toujours ce côté festif et bienveillant.


Vous vous êtes également porté volontaire pour différents projets caritatifs comme la collecte de fonds et la reconstruction d'un internat pour les enfants en Namibie. C'est important pour vous de venir en aide aux plus démunis ?

C'est hyper important sinon je ne pourrais pas vivre en me sentant bien. C'est en voyageant que j'ai compris que toutes les personnes qui n'ont pas beaucoup donnent le plus. On reçoit énormément en donnant tout simplement.

Avez-vous d'autres projets pour la rentrée ?

Je vais jouer au théâtre cet été à Avignon. J'ai un projet de long-métrage réalisé par Emmanuelle Michelet qui est en préparation et très excitant pour moi. J'ai aussi une autre pièce de théâtre pour Avignon en 2020. Et en septembre, je tournerai pour la prochaine saison de « Clem ».


Que peut-on vous souhaiter pour le futur ?

De la joie et d'être heureuse. »


© 2018 par Samuel Massilia.