Stéphanie Errero, la danse avec le cœur !

Responsable de la troupe « Princess 2 Mars » et à la tête de sa propre école de danse « Carpediem's dance », Stéphanie Errero est une danseuse professionnelle qui ressent le besoin de partager sa passion. Également coach d'acteur, elle adore être multi-facette et faire ressortir le meilleur de chacun des comédiens qu'elle dirige. Rencontre avec Stéphanie Errero, la danse avec le cœur !

« Pouvez-vous nous raconter votre histoire avec la danse ?

J'étais en fac de pharmacie donc aucun rapport avec la danse. Mais je ne me voyais pas derrière un laboratoire toute ma vie. Je fais de la danse depuis l'âge de trois ans et demi. J'ai arrêté après avoir vécu la disparition de mon meilleur ami au lycée quand j'avais quinze ans. À partir de ce moment-là, la danse a été mon échappatoire.


Vous êtes responsable de la troupe « Princess 2 Mars ». Comment est née cette troupe ?

Avec plusieurs copines, on a décidé de monter notre propre troupe. On était cinq au départ et je me suis retrouvée seule. Il a fallu que j'ouvre mon école de danse pour avoir un local afin de répéter avec ma troupe.



Avec votre troupe, participez-vous à des événements ?

On s'adapte à la demande du client. Par exemple, on a dansé à Marrakech pour le jour de l'an dans un palais et à Biarritz pour le Beach Club. On a également participé à l'inauguration du stade Orange Vélodrome pour le rugby. À ce sujet, nous avons été l'année dernière les pom-pom girls du RC Toulon au stade Mayol. On travaille aussi avec des chanteurs pour la télévision. On nous dit souvent que nous sommes tous terrains (rire).


Quel est votre style de danse ?

Je ne suis pas trop dans le jazz, le classique ou le contemporain. J'ai ramené une école de danse de pom-pom girl à Marseille. J'ai obtenu mon diplôme d'initiatrice fédéral de cheerleader qui n'est pas reconnu par l'État.

Depuis combien de temps êtes-vous à la tête de votre école « Carpediem's dance » ? Quelles valeurs partagez-vous à vos élèves ?

Ça fait maintenant treize ans que j'ai cette école de danse. J'apprends à mes élèves de danser avec le cœur. Sans prétention, c'est leur donné des leçons de vie. C'est-à-dire la discipline, le respect des autres durant des concours et savoir qu'il y a toujours plus fort que soi. C'est pour cela qu'elles sont vachement expressives quand elles dansent.


Comment s'inscrit-on à vos cours ?

Pour ma troupe, c'est sur casting. Après, mes élèves s'inscrivent fin août ou début septembre et suivent des cours pendant dix mois. Et l'on fait un spectacle de fin d'année au théâtre Toursky.


Une élève peut-elle ensuite envisager un parcours professionnel ?

Je les aide beaucoup. Récemment, j'ai une élève qui a été prise dans le nouveau long-métrage de Maïmouna Doucouré « Mignonnes » dans lequel il recherchait une jeune comédienne danseuse. J'essaie de les faire participer à des clips également.



L'année dernière, vous avez été coach d'acteur pour le film « Amour-Eux » d'Alexandre Laugier. Comment avez-vous vécu cette expérience ?

J'adore être multi-facette. Coach d'acteur c'est assez difficile car il faut avoir une certaine approche avec les acteurs. Selon sûr qui tu tombes, ça peut être compliqué. Il faut essayer de lui faire retransmettre quelque chose de naturel et ce qu'il a au fond de lui. Pour le film « Amour-Eux », j'ai dirigé ma soeur (Jessica Errero) et Thibaud Vaneck qui a été très sympa.


Comment en êtes-vous arrivé à diriger des comédiens ?

Je l'ai déjà fait sur certains clips avec des chanteurs. Quand ma soeur a été prise pour « Amour-Eux », j'ai proposé mon aide en tant que bénévole. J'ai également fait Camping Paradis où je dirigeais la comédienne Alexia Degremont. C'était le premier épisode réalisé par Laurent Ournac donc j'avais la pression mais il m'a fait confiance.

Aimeriez-vous être face à la caméra en tant qu'actrice ?

J'aimerais beaucoup. Ma soeur a écrit un long-métrage et on est à la recherche d'un producteur. C'est une très belle histoire et on jouerait toutes les deux dedans. J'aimerais commencer avec un rôle qui me prend aux tripes.


Avez-vous d'autres projets pour 2019 ?

J'ai pour projet de faire une grosse vidéo de danse avec pratiquement toutes mes élèves. Et mon plus gros projet que j'aimerais entreprendre est une comédie musicale avec des enfants.


Que peut-on vous souhaiter pour le futur ?

Continuer à vivre de ma passion. Je suis juste une personne passionnée qui ressent le besoin de partager.

Deviens membre du site pour ne rater aucune interview !

© 2018 par Samuel Massilia.