Zoé Marchal, le sens du jeu !

Créatrice de la web-série « Close Up » sur Youtube en duo avec Faustine Koziel, Zoé Marchal et son acolyte rassemblent des millions de spectateurs et spectatrices avec des épisodes aux thèmes variés. De l'homosexualité à la dépression en passant par les applis de rencontres, elles connaissent un fort succès qui a donné naissance à une saison 2. De son côté, Zoé fait ses preuves sur le petit écran. On a pu la retrouver sur France 2 dans « Disparue » et plus récemment dans la série à succès « Le temps est assassin » sur TF1 où elle incarne la fille de Mathilde Seigner. Rencontre avec Zoé Marchal, le sens du jeu !


« Récemment, on a pu te retrouver dans la série « Le temps est assassin » sur TF1 dans laquelle tu incarnais Valentine Baron. Pour ceux qui n'auraient pas suivi la série, peux-tu nous parler de ton personnage ?

C'est la fille de Clothilde et Franck Baron. Elle a 18 ans et part en vacances en Corse. Elle a envie de s'amuser et elle se sent un peu délaissée par sa maman qui travaille déjà beaucoup à l'année. La relation avec sa mère va au fur et à mesure s'arranger.


Mathilde Seigner a déclaré que c'était un rêve caché de t'avoir comme fille dans la série. Comment s'est passée la collaboration avec elle ?

Je connais Mathilde depuis que je suis toute petite car elle est très amie avec mon papa. J'ai passé pas mal de castings pour jouer sa fille et ça n'a jamais collé parce que les réalisateurs trouvaient que j'étais un peu trop grande vis-à-vis d'elle. Comme dans la série elle est le personnage principal, elle a pu imposer des acteurs comme Thierry Godard et moi-même. C'est grâce à elle si j'ai pu être dans cette série sur TF1.


Le public a pu te découvrir dans la série « Disparue » sur France 2 en 2015. Quels souvenirs en gardes-tu ?

C'était ma première expérience avec 35 jours de tournage. J'ai été proposé à la production sous le nom de Zoé M donc je pense avoir été prise pour moi et mon jeu. Ça m'a appris plein de choses avec un rôle qui n'était pas très simple et complètement opposé à ce que je suis dans la vie. Je suis très ouverte, sociale, j'adore la fête et les gens. Mon personnage de Chris Morel n'avait pas vraiment confiance en soi, un peu comme moi dans la vie.



Tu es aussi sur Youtube dans les petits épisodes de la web-série « Close Up » avec Faustine Koziel. Comment est né votre duo ?

Cette chaîne Youtube est partie de Faustine, son frère Florent et moi. Avec Faustine, on était dans la même école de théâtre qui s'appelle « Les enfants terribles » pendant deux ans. Il s'avère qu'en première année notre professeur voulait qu'on fasse une scène toutes les deux. On a commencé par faire une scène où c'était deux lesbiennes qui se retrouvaient dix ans après. On s'est beaucoup vu en répétition et on s'est rapidement bien entendu. L'envie de faire un projet ensemble est vite venue.


Peux-tu nous parler des tout premiers épisodes de « Close Up » ?

Faustine n'avait pas d'agent et elle voulait faire sa bande démo. Elle m'a gentiment demandé si je pouvais faire son acolyte et j'ai bien entendu accepté avec plaisir. Les deux premiers épisodes étaient normalement la bande démo de Faustine sauf que son frère nous a proposé d'en faire une suite. On s'est mis à écrire des sketches pour partir sur une web-série. Florent a trouvé le titre car on n'arrivait pas à en trouver un. Je pense que l'on a changé un genre et ça a vachement bien marché. BNP nous a contactés car il voulait nous financer cinq épisodes. C'était cool de se dire qu'on allait être payé pour quelque chose que l'on avait écrit. On a accepté et ils nous ont imposés des thèmes comme le CV en entreprise.



Tu as démarré ta carrière artistique très tôt avec le clip de Michel Sardou en 2008. Est-ce que tu as eu par la suite des mentors qui t'ont donné l'envie de faire ce métier ?

J’adore Adèle Exarchopoulous et bizarrement on me dit souvent que je lui ressemble. Je trouve qu'elle a un parcours de fou et je kiffe sa personnalité. Il y a des acteurs que j'apprécie beaucoup mais je n'ai pas vraiment de mentor. Tout ce qui est Les Césars, Festival de Cannes ne m'intéresse pas. Que je fasse une série sur W9, Netflix ou un film au cinéma, tant que ce que je fais me plait c'est le principal.


Quels sont tes projets pour les mois à venir ?

Je tourne actuellement pour un premier film qui s'appellera « Les meilleures » et qui sortira l'année prochaine. J'ai sept jours de tournage avec un petit rôle dedans. Et en avril, je tourne dans le premier film de Sarah Lelouch « Les immortels » avec Alexia Chardard, Déborah Lukumuena et Marilyn Lima.


Que peut-on te souhaiter pour le futur ?

On aimerait bien que « Close Up » se projette en film, au théâtre. J'ai écrit un film que j'aimerais développer plus tard dans lequel je ne jouerai qu'avec mes potes. C'est un projet que j'aimerais beaucoup faire. »

© 2018 par Samuel Massilia.