Sandrine Quétier, une femme couteau suisse !

Au naturel dans « Camping Paradis » à un personnage plus cassé dans « Meurtres dans le Jura », Sandrine Quétier rêve d'incarner son inverse dans la vie : une peste. Véritable fervente de musique et de rock, elle est la chanteuse du groupe The Jokers depuis huit ans maintenant. Avec ses acolytes, ils créent la surprise avec des mélanges improbables entre des artistes, des époques ou des styles. Rencontre avec Sandrine Quétier, une femme couteau suisse !

© Caroline Doumeng

« Lundi 2 mars c’est dans « Camping Paradis » que l’on t'a retrouvé dans la peau de Patricia, une star de la chanson. C’était les retrouvailles avec Laurent Ournac. Quel rôle a-t-il joué avec toi sur le plateau de tournage ?

Il a eu le rôle le plus important en me présentant à toute l’équipe. J’ai été très heureuse de le retrouver sur ce tournage. Il a été bienveillant et adorable, c’est un grand pro.

Quel metteur en scène est Nicolas Copin ? Quelle direction a-t-il eue avec toi ?

On réfléchissait ensemble sur les personnages. Il est très entourant avec ses acteurs. On peut lui suggérer des choses sans aucun problème.


Comment as-tu travaillé ce personnage ?

J’ai travaillé avec un répétiteur en amont pendant plusieurs heures sur trois semaines. J’ai lu plein de fois le scénario et j’ai ensuite travaillé mon personnage avec un coach pour lui donner du corps.



Depuis 2018, tu as interprété des personnages secondaires dans des séries TV de France 3 « Commissaire Magellan », « Crimes Parfait » mais aussi sur TF1 avec « Joséphine, ange gardien ». Comment est venu ce goût pour toi de la comédie ?

Je l’ai toujours eu. J’ai tourné pendant deux ans en Belgique. C’était assez compliqué en France car j’avais une actualité télé qui était très chargée. Il me fallait du temps et le meilleur moyen était d’arrêter la télévision pour me consacrer à la comédie.


Est-ce que tu as été inspirée par des actrices ?

J’ai des souvenirs d’enfant de Romy Schneider, Sharon Stone ou Sophie Marceau. Il y a plein d’actrices qui m’ont clairement donné envie de faire ce métier.


Le mois dernier, c’est dans « Meurtres dans le Jura » que tu incarnes Anna, une femme qui a un côté rugueux.

J’ai adoré jouer ce personnage car il a plusieurs degrés de lecture. Ce n’est pas une mauvaise femme mais quelqu’un de blessé par la vie. J'ai essayé d'imaginer une vie à mon personnage en dehors du scénario. C’était vachement chouette à jouer.


Est-ce qu’il y a un rôle en particulier que tu adorerais interpréter ?

Une vilaine, une méchante, une odieuse (rires). J’aimerais jouer un personnage tordu, sombre.

© Caroline Doumeng

On va parler d’une de tes facettes artistique : la musique. Depuis huit ans tu es membre du groupe The Jokers avec Santi, Thomas et Ludo. Comment est née ce groupe ?

Je connaissais Santi à l’époque de la Mano Negra et de Popstars quand il était jury. On avait aucune formation tous les deux et on a décidé de se lancer avec un premier répertoire à l’occasion d’un événement précis pour une convention d’entreprise. On s’est ensuite associé avec Thomas Courcelle et Ludovic Patsouris. Il y avait tellement une bonne entente entre nous que l’on a commencé à répéter tous les mercredis soirs, à écrire des mash-up et ça fait maintenant huit ans que ça dure.



Votre devise est « T’occupe et danse ». Pour le groupe, qu’est-ce qu’un concert réussi ?

Quand les gens dansent, chantent et qu’ils viennent nous voir avec la banane en nous disant qu’ils ont passé un super moment avec nous, c’est un concert réussi. Ce n’est pas forcément la performance du groupe mais plutôt l’accueil du public qui compte.


Actuellement, quelles sont tes influences musicales ?

J’écoute de tout. De Billie Eilish à The Weeknd qui est un artiste que j’adore. Ça va aussi de Sia en passant par Kings of Leon que j’aime beaucoup.



Télévision, comédie, musique. Tu es une véritable femme couteau suisse ?

C’est comme ça que j’aime bien me définir. J’aime me dire que rien n’est impossible et que tu peux faire deux, trois activités de la bonne façon.


Quels sont tes autres projets pour les prochains mois ?

On sort de tournée avec Jean-Baptiste Guégan. On reprendra en octobre avec lui. Sinon, je vais prendre un ou deux mois tranquilles aussi pour moi (rires).


Que peut-on te souhaiter pour le futur ?

On peut se souhaiter le meilleur avec tout le monde en bonne santé, que les gens prennent soin d’eux et que l’on veille sur nos anciens. »

© 2018 par Samuel Massilia.