Ayumi Roux, la jeunesse douée !

Entourée d’une belle troupe de jeunes acteurs prometteurs, Ayumi Roux incarne à merveille Eva, son personnage dans la série Endless Night bientôt sur Netflix. Dans un récit à la fois jubilatoire, vertigineux et prenant, Ayumi s’affirme dans un rôle taillé pour elle. Son regard, son style et ses interprétations jusqu’alors en font une étoile montante de la fiction française. Rencontre avec Ayumi Roux, la jeunesse douée !


© Gaëtan Chekaiban

« Ayumi, on te retrouve le 3 août prochain dans la série Endless Night sur Netflix. De quoi ça parle ?

C’est une série fantastique mais aussi catégorisée comme horrifique par Netflix. Endless Night est l’histoire d’une bande de jeunes, drogués à l’Icélotropine, un médicament provoquant des addictions et permettant de faire des rêves conscients. Je joue Eva, un loup solitaire, renfermée sur elle-même. C'est en rencontrant cette bande de jeunes qu’elle va s’émanciper, montrer sa force et avoir plus confiance en elle. Eva a un pouvoir qu’elle ne contrôle pas, c'est un portail entre le rêve et la réalité.


Quelle était l'ambiance sur le tournage ?

On a tous ressenti une grande liberté et une grande écoute de la part de David Perrault. Pour une série aussi ambitieuse avec beaucoup d’attentes, il a réussi à garder la tête sur les épaules et nous a permis de continuer nos recherches. Il y avait une ambiance de bienveillance générale, on était dans une sorte de bulle de protection, de sécurité. Pour nous, ça a été une évidence de jouer tous ensemble.


© Gaëtan Chekaiban

Pour préparer cette série, tu as écouté beaucoup de podcasts sur les rêves. Qu’as-tu appris ?

Ça m’a permis de me mettre dans l’ambiance. Il paraît qu’on rêve tout le temps… Moi, j’ai eu la sensation de ne me souvenir de rien ! Au-delà de croire en une certaine signification ou d’essayer de les intellectualiser, il faut en premier lieu se dire qu’à l’écoute d’un rêve, on écoute son soi intérieur qui dort. C’est ce que j’ai retenu.


En parlant de rêve, c’était un désir de devenir comédienne alors que tu as fait du patinage artistique à haut niveau ?


Ce n’était pas du tout un rêve de faire ce métier ! Tu sais, quand tu commences très tôt une activité, tu ne t’imagines pas faire autre chose dans ta vie. J’ai quitté Lyon, ma ville natale, pour Paris à l’âge de quinze ans. Je me souviens qu’aux patins, je commençais à prendre des cours de théâtre, j’aimais beaucoup mais ça ne m’a pas non plus révélé une passion. En arrivant à Paris, j’ai repris des cours, ça a été une suite logique pour moi. Et un jour, une amie de classe me parle d’un casting. Je le passe et y trouve mon agent. C’était une performance théâtrale pendant le défilé homme-femme de la collection 2018 de Kenzo. C’était plutôt cool (rires).


Endless Night sur Netflix dès le 3 août !

Le public te découvre de plus en plus et pourra te retrouver dans L'Astronaute, le prochain film de Nicolas Giraud...

Tu es bien informé ! (rires) Je joue un génie de l’informatique et des mathématiques qui va aider un ingénieur en aéronautique à accomplir le premier vol spatial habité en amateur. Le film sort au début de l'année 2023.


Une citation fétiche à me délivrer ?

Ses rêves d'enfant, ses rêves d'homme, au présent, au passé, au futur. Les rêves d'un seul homme... pour tous ceux qui rêvent de Akira Kurosawa dans son film Dreams. »