top of page

Constance Labbé : "Emilie est du côté de la justice."

À l'affiche de la nouvelle série Piste Noire sur France 2, la comédienne Constance Labbé campe Émilie Karras, chargée d'enquêtée et d'éclaircir les meurtres qui agitent une station de ski dans les Alpes. Avec un côté personnel et sentimental, Constance explore différents aspects du jeu et incarne avec brio un personnage qui prend toujours les devants et ne baisse pas la tête quand le passé familial ressurgit dans sa vie. Un beau projet pour Constance Labbé qui s'apprête à tourner sous la caméra de nos voisins anglais.


© Viviana Morizet

« Constance, on te retrouve dès ce soir dans la nouvelle série de France 2 Piste Noire. Quelle a été ta première impression à la lecture du scénario ?

Je me suis dit « Oh non, encore une enquête ! » (rires) et assez rapidement, j’ai eu envie de la faire ! La série évoque des sujets peu traités habituellement en fiction avec les saisonniers dans les stations de ski et l’énorme différence entre ceux qui viennent en vacances et ceux qui travaillent dans l’ombre, et tout ce que cela crée comme disparité. Piste Noire parle aussi d’écologie et de divers sujets que j’ai aimé aborder avec cette enquête qui est au service d’une histoire de rejet, c’est presque un drame psychologique : comment le passé revient et comment doit-on l’affronter ?


Quelle présentation ferais-tu de ton personnage Émilie Karras ?

C’est une jeune femme moderne, indépendante qui s’est fait rejeter par ses parents du fait de sa personnalité et de son orientation sexuelle. Elle s’est construite toute seule, s’est endurcie et a fabriqué une carapace en faisant l’armée et en devenant gendarme. Émilie est du côté de la justice. Elle a une force énorme en façade et souvent, ceux qui font des métiers où ils ne peuvent rien montrer, sont ceux qui cachent des blessures intimes.


Quel partenaire de jeu a été Thibault de Montalembert ?

Un magnifique partenaire de jeu. J’étais contente de jouer avec lui. Il a cette qualité énorme de ne pas perdre son enthousiasme et de conserver son plaisir d’être sur un plateau, comme si c’était son premier tournage. On s’est beaucoup amusé dans l’impro, c’est un bosseur et humainement, c’est une personne très cultivée.


Constance Labbé et Thibaut de Montalembert dans Piste Noire © France 2

Tu es actuellement dans la dernière saison de la série Balthazar sur TF1. D’où vient ce goût du jeu ?

J’ai fait du droit donc je ne pensais pas être comédienne. Je ne suis pas issue d’une famille d’artistes. C’est venu petit à petit avec une école de théâtre avant de prendre ça au sérieux quand j’ai décidé d’aller à HB Studio aux Etats-Unis. J’ai appris le travail sur le corps, la voix, la démarche… Ce n’est pas un don, la clé c’est le travail et la persévérance.


Quels sont tes prochains projets ?

J’ai tourné dans le film de Pascal Thomas Encore quelques instants de bonheur, une jolie comédie poétique qui sortira l’année prochaine. Ensuite, je vais tourner à Londres pour un projet anglais.


Pour conclure cet entretien, aurais-tu une citation fétiche à me délivrer ?

« Pour l'instant, vivez les questions. Peut-être, un jour lointain, entrerez-vous ainsi, peu à peu, sans l'avoir remarqué, à l'intérieur de la réponse. » Rainer Maria Rilke

bottom of page