Dorely, une vie en musique !

Elle a écrit sa première chanson au piano après le divorce de ses parents. Dorely a le cœur qui bat au rythme des mélodies. Après des études en marketing digital, Dorely décide de se consacrer à sa passion. Ses textes évoquent l’amour et ses ruptures, et font aussi passer des messages engagés oscillant entre mélancolie et indépendance. Rencontre avec Dorely, une vie en musique !


© Emma Birski

« Dorely, tu nous invites à êtres nous-mêmes avec ton titre Où que tu sois. Comment être soi-même dans une génération où les réseaux sociaux nous poussent quotidiennement à la comparaison ?

Être soi-même ne veut pas forcément dire plaire à une personne. Il ne faut pas essayer d’entrer dans les codes. On veut de vraies personnalités, des gens sincères.


Où que tu sois est dispo en version acoustique sur ta chaîne Youtube. Tu es derrière ton piano, un instrument qui t’accompagne depuis tes cinq ans…

Toutes mes musiques sont créées à partir d’un piano. Je trouve deux, trois accords et j’en fais une chanson. Mon père m’a inscrit au Conservatoire à cet âge-là. Le piano m’a inspiré l’écriture. Cet instrument fait partie de mon histoire et c’est toujours un plaisir de revenir à la source.



À la maison, il y avait un goût prononcé pour les notes et les textes ?

Mon père est guitariste et si tu veux, il a toujours voulu que ses enfants fassent de la musique. Il m’a appelé Dorely en rapport aux notes de musique. Mon père écoutait beaucoup Gérald de Palmas et énormément Céline Dion. Ma mère écoutait toute la variété française, elle avait des compils avec toutes les grandes chansons. Et puis moi, j’écoutais Edith Piaf, Barbara et surtout Charles Aznavour.


Tu montes pour la première fois sur scène à l'âge de six ans...

Je m’en souviens (rires). On était en Martinique et il y avait un événement dans la ville. Mon père demande à mon frère et moi de monter sur la scène. On a été poussé dans le grand bain et on a chanté Aimer de Roméo et Juliette.



En parlant de scène, on peut t'applaudir où prochainement ?



On a deux dates pour la fin du mois. Le 25 juin en Corse et le 28 au Golfe-Juan. Et puis je me lance dans le grand bain avec la préparation de mon album, une belle aventure !


Une citation fétiche à me délivrer ?

La vie est faite pour être vécue. Les problèmes pour être résolus. Les épreuves pour être surmontées. Les bonheurs pour être savourés. »