Marie Reno, l'humour musical !

Passionnée par la musique depuis toute petite, Marie Reno est aujourd'hui une artiste reconnue notamment avec ses vidéos humoristiques sur les réseaux sociaux. Depuis un an, elle est à l'animation, chaque matin, de l'émission « Le top de l'actu » sur les ondes de Rire et Chansons. Rencontre avec Marie Reno, l'humour musical !



« On vous retrouve le matin de 7h10 à 9h10 sur Rire et Chansons pour le top de l'actu. Pouvez-vous nous en parler plus en détail ?

Ça fait maintenant un an que je travaille avec Rire et Chansons. Au début, c'était juste de manière occasionnelle. Et puis Laurent Thibaut m'a proposé d'intégrer l'équipe un vendredi sur deux pour faire une chronique sur l'actualité en chanson.


Est-ce votre première expérience en radio ?

Aussi régulièrement, c'est la première fois. J'avais déjà un petit peu travaillé avec eux sur des promos.



Le 22 mars prochain, vous serez sur les planches de La Cigale aux côtés d'un beau panel d'humoristes à l'occasion de la troisième édition du « We Love Comedy ». Connaissez-vous certains participants ?

On se connaît tous plus ou moins car on joue tous au Paname Art Café où il y a une centaine d'humoristes qui joue tous les mois. On se rencontre et passe beaucoup de moment ensemble. J'aurai un temps de passage d'environ cinq minutes durant lesquelles je vais proposer deux chansons.


À l'âge de 4 ans, vous commencez à jouer du piano. La musique est une passion que vous ont retransmis vos parents ?

Oui, mes parents sont chanteurs et m'ont tout de suite mis au piano. Ils avaient envie de nous transmettre ça à mes frères et moi, c'était leur projet d'éducation (rire).


Quels ont été vos influences musicales ?

J'aime beaucoup la chanson française. Quand j'étais petite, j'étais très fan de Nino Ferrer. Après, j'ai rencontré Éric Toulis qui n'est pas très connu et qui fait des chansons humoristiques d'une qualité incroyable. J'ai également fait du jazz quand je suis arrivée à Paris. Et je suis aussi très fan de la bossa-nova, la musique brésilienne. Il y a un album que j'adore, c'est « Timeless » de Sergio Mendes. J'aime beaucoup tout ce qui est mélange électro-swing et électro-pop.



Le 19 décembre 2009, vous donnez votre premier concert au café de Paris. Quels souvenirs gardez-vous de cette première face au public ?

Il y avait une très bonne ambiance avec la présence d'amis également. Je me rappelle ne pas avoir beaucoup dormi après car j'étais tellement excité de cette première sur scène (rire).


Quand avez-vous eu l'envie d'écrire des sketches ?

De base, je faisais de la pure chanson sans chercher à faire rire. J'ai rencontré l'humoriste Constance avec qui j'ai travaillé pendant des années. On a créé un duo d'humoristes musical intitulé « Gerbes d'Amour » et grâce à ce spectacle, je me suis retrouvé propulsé dans le monde de l'humour. J'ai vraiment été imprégné par cette façon d'écrire qui est différente car on est à la recherche de chute pour faire rire les gens.


Aujourd'hui, ce duo est à l'arrêt ?

Ça s'est arrêté au mois de janvier 2018. Je me suis retrouvé toute seule et mon frère Franjo qui fait pas mal de vidéo sur le net m'a encouragé de faire comme lui. J'ai commencé à me produire sur scène et maintenant je joue environ quinze, vingt fois par mois au Paname Art Café et d'autres théâtres parisiens comme le « Café Oscar » par exemple.



Sommes-nous vers une belle évolution du stand-up en France ?

Je vois qu'il y a de plus en plus de plateaux d'humoristes notamment à Paris. C'est super pour le public et les artistes car cela nous permet de roder sur des petites durées. ça fait vraiment passer des soirées enrichissantes.


Pourriez-vous avoir une attirance vers le cinéma ?

Je suis très curieuse donc pourquoi pas. Je ne me considère pas comme une actrice ni en tant que comédienne. Je commence à pas mal jouer dans les vidéos de mon frère. Sinon, il y a aussi et surtout la musique de film qui m'attire depuis très longtemps.

© Christine Coquilleau

Avez-vous d'autres projets pour 2019 ?

J'ai envie de m'affirmer avec les vidéos sur les réseaux sociaux. J'aimerais bien créer une comédie musicale humoristique. L'année dernière, à Londres, j'ai vu « The Book of Mormon » écris par les producteurs de South Park et c'était juste hilarant. Il y a vraiment quelque chose à faire en France avec notre culture et le stand-up.


Que peut-on vous souhaiter pour le futur ?

De l'amour (rire). Je souhaite continuer comme ça, je suis très heureuse actuellement. »


© 2018 par Samuel Massilia.