Michal, l'amour de la musique !

Après avoir consacré une tournée pour l'un de ses musiciens préférés Frédéric Chopin, Michal a proposé depuis 2017 un concert orienté sur le thème de l'amour pour sa famille, ses amis, son métier mais aussi son pays : la Pologne. Et il est toujours particulier pour lui de jouer face à ce public dans lequel il retrouve des membres de sa famille. Révélé aux yeux du public français dans la troisième saison de la Star Academy, il est aujourd'hui un artiste épanoui qui offre un véritable show à chacun de ces concerts. Rencontre avec Michal, l'amour de la musique !

© Sathy Ngouane

« Tu seras prochainement à Lille et Paris pour conclure la tournée de ton spectacle « Amour etc... ». Peux-tu nous en parler plus en détail ?

Je serai au Spotlight de Lille le 5 septembre et au théâtre Le Nez Rouge à Paris les 20 et 21 septembre. J'ai choisi ce théâtre, qui appartient à l'imitateur Gérald Dahan, pour terminer ma tournée car c'est là-bas que je l'ai démarrée en 2017. C'est lui qui m'a fait confiance en premier pour ce spectacle qui était un tout petit bébé et c'est pour cela que j'ai décidé de terminer dans ce théâtre pour le remercier de sa confiance.


Il ne te reste plus que trois dates avant le clap de fin de cette tournée. Tu dois être assez ému à quelques semaines de ta dernière représentation ?

Je suis tout ému car c'était une première tournée que je gérais tout seul de A à Z. Je m'occupais bien évidemment de la partie artistique mais aussi de la promotion et la production. C'est une aventure géniale qui se termine pour laisser la place à une autre que je prépare pour 2020.


Le fait d'ajouter « etc... » te laisse un espace d'imagination sans limite ?

Cela me laisse une certaine liberté d'aller très loin dans ma recherche des répertoires. Il y a bien sûr un fil conducteur. Pour « Chopin etc... » c'était tourné autour de ses oeuvres. Par exemple, dans « Amour etc... », il n'y a pas que des chansons d'amour dans le sens amoureux. Je parle de l'amour pour ma famille, mon métier, mes amis. C'est une compilation de chansons d'amour qui ont marqué ma vie donc il y a des chansons que j'ai sorties sur mes albums mais aussi des reprises qui sont importantes.


Au cours de cette tournée, tu as fait des escales en Pologne, ton pays natal. Comment se sont passées tes retrouvailles avec ce public ?

C'est toujours très émouvant de le faire en Pologne. En général, quand je joue en Pologne, il y a toujours une personne de ma famille dans la salle (rires). Pour moi, c'est un luxe. Je vis en France depuis dix-sept ans et c'est très rare que des gens de ma famille soient dans la salle. C'est pour ça qu'à chaque fois que je joue en Pologne c'est une émotion beaucoup plus forte.


Ton concert est-il différent quand tu le proposes en Pologne ?

Il est presque le même. Là-bas, je chante évidemment plus de chansons en polonais même si en France j'en chante aussi une ou deux car c'est très important pour moi de parler de mes racines, mes origines. J'en parle beaucoup dans le spectacle car mon pays c'est aussi une sorte d'amour.


Une tournée qui aura duré deux ans. Elle a dû occuper une grande place dans ta vie au quotidien ?

Pour « Amour etc... », c'était assez particulier pour moi. J'ai commencé cette tournée il y a deux ans et elle m'a accompagnée dans les moments magnifiques de ma vie mais aussi dans les périodes difficiles. Au milieu de la tournée, j'ai perdu mes grands-parents qui m'ont élevé comme mes parents et ils sont partis presque en même temps. Je trouve ça très émouvant de savoir qu'ils étaient là au début de la tournée et qu'à la fin de celle-ci ils ne soient plus là. Je ne les oublierai jamais tout comme ce contexte bien particulier de leur départ en plein milieu de cette tournée.


Au fil du temps, je suppose que tu as apporté des modifications ou du contenu supplémentaires à ce spectacle ?

Bien sûr et c'était même compliqué pour moi de faire la setlist pour les trois dernières dates. Il y a des chansons qui se rajoutaient et d'autres que j'enlevais. À un moment donné, j'ai pas mal joué à Paris et pour remercier les gens de revenir me voir à chaque fois je leur ai proposé un « Amour etc... » un peu songé. Par exemple, il y avait « Amour etc... and friends » où j'invitais des artistes à me rejoindre sur scène. Il y a aussi eu « Amour etc... and femmes » que j'ai fait au théâtre de l'Œuvre à Paris avec des artistes féminines qui m'inspirent telles que Karine Ferri, Elodie Frégé, Lio ou encore Romane Serda qui sont venus sur scène.



As-tu gardé pour la suite de ta tournée des chansons que tu interprétais en duo ?

Tous ses duos ont aussi transformé le spectacle. De mon côté, j'ai gardé les chansons que je chantais en duo mais je les faisais en solo pour le reste de la tournée. Pour la fin, j'essaie de montrer une sorte de best of de tout ce qu'il s'est passé. Pour revenir sur le concert « Amour etc... » au théâtre de l'Œuvre, Karine Ferri a choisi une de ses chansons préférées « Amoureuse » de Véronique Sanson. Et j'ai tellement adoré ce moment que j'ai gardé cette chanson pour le reste de la tournée.


© Anna Moskal

Dès ton plus jeune âge tu as appris le piano et le chant. Quand as-tu su que tu voudrais en faire ton métier ?

Je suis incapable de le dire. Je pense que j'ai toujours voulu le faire. Après, je me souviens très bien le moment où j'ai commencé à me donner les moyens pour commencer à apprendre. En plus, ce n'était pas évident pour moi car ma famille ne voulait pas que je fasse de la musique pour m'éviter de faire des mauvais choix et par peur de faire une carrière sans succès et sans argent. Il fallait vraiment que je me batte pour commencer à apprendre le piano et à en avoir un chez moi. C'était une longue bataille que je suis content d'avoir mené.


Quels ont été tes influences musicales hormis Frédéric Chopin ?

J'écoutais énormément de la musique des années 80. Je suis un grand fan de la New wave, de Depeche Mode, Sinéad O'Connor qui sont des ambiances assez sombres même si j'adore aussi les côtés plus festifs comme Madonna et Kylie Minogue. J'aime beaucoup les musiques de films notamment la BO de la série « Twin Peaks » de David Lynch. Je suis passé par toutes ces étapes-là et j'en suis très fier. Quand on vient me voir sur scène, je pense que l'on sent que je suis inspirée par tout ça.


Avant de participer à la troisième saison de la Star Academy, c'est sur la télévision polonaise que tu t'es fait remarquer très jeune dans le programme « Une chance vers la réussite ». Tu as toujours eu cette motivation de réussir ?

À l'époque, c'était une émission qui fonctionnait très bien en Pologne. J'avais dix-sept ans donc c'était juste avant mon bac et il était hors de question que j'arrête l'école. J'étais élevé par mes grands-parents et ma grand-mère était assez dur. Elle m'a toujours dit que je pouvais faire ce que je voulais mais les études d'abord. Pour lui prouver à quel point j'avais envie de faire ce métier de musicien, je me suis discipliné pour être très bon à l'école. Je ne voulais surtout pas qu'elle ait quelque chose à me reprocher.


© Anthony Klein

Et c'est en France que le public hexagonal va te découvrir dans le télé-crochet à succès de la Star Academy. Tu dois en garder des souvenirs mémorables ?

J'en garde des souvenirs très positifs. J'ai beaucoup de reconnaissance car je sais que si aujourd'hui je peux mener cette belle vie d'homme et d'artiste épanoui depuis seize ans maintenant, c'est grâce à l'émission même s'il y a aussi tout le travail que j'ai fourni derrière.


As-tu des projets en préparation pour les mois à venir ?

Je sais que mon nouveau projet va démarrer en 2020. À la fin d'« Amour etc... » le 21 septembre, je vais commencer à travailler dès le lendemain le prochain spectacle. C'est un projet assez audacieux et pour l'instant je ne peux pas trop en dévoiler car si jamais je change d'avis entre-temps ça ne va pas le faire (rires). Sinon, je suis aussi professeur de piano et de chant, ce qui fait que mes semaines sont très chargées.


Que peut-on te souhaiter pour le futur ?

J'aimerais que l'équilibre que j'ai réussi à trouver depuis quelques années continue à durer. Je me trouve vraiment dans une période de ma vie où je suis très heureux. »


Deviens membre du site pour ne rater aucune interview !

© 2018 par Samuel Massilia.