Smart Culture : l'art à tout prix !

L'homme sans culture est un arbre sans fruit. Kriss Goll, amie du théâtre et entrepreneuse dans l'âme, a décidé de mettre les voiles et de devenir le moteur d'un projet ambitieux et novateur. Esprit positif, Kriss évoque les grandes lignes de Smart Culture, l'association où tous les rêves sont permis !



« Smart Culture, qu’est-ce que c’est ?

C’est l’entraide à la culture via le sponsoring et le mécénat. Nous accompagnons, valorisons et développons des projets culturels comme des pièces de théâtres, des comédies musicales et des festivals de théâtre. Il y a énormément de pièces de théâtre qui méritent d'être jouées mais elles n’ont malheureusement pas les moyens financiers d’une grosse production.


Notre association Smart Culture va trouver les fonds financiers nécessaires pour relancer les pièces de théâtre, créer un nouveau décor, organiser un show case, mettre en lien les porteurs de projet et partager notre réseau, comme des directeurs de théâtre, des metteurs en scène et également la presse.


Quand as-tu eu l’idée de cette association ?

J’ai eu l’idée de créer Smart Culture pendant le confinement, dû à ma propre expérience. Je suis moi-même auteure, j'ai écrit la pièce À tout prix, qui a vu le jour en janvier 2020 à la Comédie de Paris juste avant la crise sanitaire.


J'avais plusieurs choix : démarcher une production mais c’est très compliqué car je n'étais pas connue ou bien investir moi-même, mais je n'avais pas le budget. Alors je me suis dit pourquoi ne pas démarcher des entreprises et faire du sponsoring ? C'est comme ça que l'aventure a été lancée. J’ai alors voulu développer Smart Culture pour d’autres pièces de théâtre.


Les entreprises ont été impactées par la crise sanitaire et les confinements. Aujourd’hui, sont-elles prêtes à mettre la main à la poche pour aider la culture ?

Effectivement j'ai commencé à démarcher les entreprises à partir d’avril et mai 2021. Et beaucoup d'entre elles m'ont annoncé que, malheureusement, elles n'avaient pas le budget pour cette année. Mais à partir de juillet, lorsque la pandémie était moins rude et que l'on voyait un peu de clarté, quelques entreprises ont répondu positivement à la démarche. J'ai surtout eu beaucoup d'entraide de la part du réseau Corse, notamment de TéléPaese pour Corse en Scène 2021.

Quels sont les avantages pour les entreprises et les particuliers ?

Il y en a plusieurs : ils peuvent privatiser le théâtre pour voir la pièce, entrer dans les backstages, faire un placement de produit dans la pièce, avoir le logo de leur entreprise sur l’affiche, recevoir des places offertes, assister à des avant-premières et aux répétitions et même devenir coproducteur.


Quels sont les retours des entreprises sur Smart Culture ?

Elles sont ravies et elles savent qu'elles soutiennent une belle cause et qu'elles peuvent même lancer de nouveaux talents. De plus, elles peuvent accroître leur marque et offrir à leur partenaire ou leur client la possibilité de découvrir le théâtre et d'y participer.


Qu'est-ce que le mécénat et comment devenir mécène ?

Il y a deux sortes de mécénat : le mécénat d'entreprise et le mécénat pour les particuliers. Le mécénat d'entreprise est très subjectif, il n’y a pas de contrepartie possible, sauf si l'on précise qu'ils sont mécènes, les contreparties ne doivent pas dépasser 25 % du don reversé. De plus ils pourront obtenir 60 % de défiscalisation sur la fiche d'impôt de l'année qui précède, avec un reçu fiscal de la part de notre association Smart Culture (seules les associations d'intérêts générales sont éligibles à émettre des reçus fiscaux).


Pour les particuliers c'est jusqu'à 66% déductible des impôts. Pour soutenir un de nos porteurs de projets, lors du versement de la somme, il faudra alors faire un contrat stipulant le porteur à qui on lègue cette subvention. Pour le sponsoring, il n’y a pas de défiscalisation mais de nombreuses contreparties existent.


Smart Culture c'est quatre personnes avec une mission bien précise...

Nicolas Nervi est le directeur marketing. Si demain une entreprise ou une pièce de théâtre souhaite faire un site internet, des flyers ou des affiches, on passera par lui. Patrice Montico est le producteur exécutif et l'expert juridique, si quelqu'un souhaite être coproducteur d'un de nos porteurs de projet, c'est Patrice qui ouvrira le compte et qui gérera la partie production. Le particulier ou l’entreprise aura accès à tout s'il souhaite être coproducteur.


Ensuite on a Benjamin Dahan, c’est lui qui m’a encouragé à créer mon association et qui m'a donné de nombreux conseils. Chacun amène sa touche. Et moi je m'occupe de démarcher et de trouver les fonds financiers auprès des entreprises et des particuliers. Je mets en relation également des porteurs de projets avec notre réseau. Et je m'occupe aussi des réseaux sociaux et de la sélection des porteurs de projets.



Si un jeune créateur a écrit une pièce de théâtre et souhaite prendre contact avec Smart Culture, comment ça se passe ?

Pour la session 2021-2022 nous ne prenons hélas plus personne. Il y en aura d’autres et ils peuvent directement nous contacter par mail afin de déposer leur projet qu’on étudiera. Lorsque l'on l’accepte, on va la mettre en visibilité sur notre site et les réseaux sociaux. Et s'ils le souhaitent, nous mettons à disposition notre réseau de directeurs de théâtre, metteurs en scène, salles de répétitions...


Quel est le programme de cette saison ?

On a plusieurs pièces de théâtres, à commencer par Dîner de famille, actuellement à l’affiche. On a Hors Piste, une pièce d’Eric Delcourt, qui a très bien marché il y a dix ans. On a aussi De quoi je me mêle, Une envie folle et la comédie musicale sur le gospel jouée aux Folies Bergères. On a normalement le festival Corse en scène qui va, je l'espère, se rejouer en 2022.


On a également un spectacle engagé d’une femme qui a eu le cancer du sein, K Surprise, et qui en a fait un one-woman-show avec de l’humour, très bien écrit. On a aussi un spectacle d’hypnose. C’est varié. Une comédie musicale composée par Michel Legrand, elle n’a pas encore vu le jour. Si on trouve une entreprise ou un particulier grand fan de Michel Legrand, ce serait génial ! J’ai le texte à la maison, il est dans un coffre-fort (Rires).


Dès le 4 novembre, un théâtre éphémère va ouvrir à Porte de la Villette, avec une très belle programmation de pièces de théâtre et de spectacles pour enfants et d'hypnose. Smart culture soutient ce théâtre. Nous avons développé le site internet, le logo et ramener notre réseau, je cherche également des sponsors ou des mécènes pour soutenir ce théâtre en plein cœur du centre commercial du Vill'up et de la cité des sciences.



Pour toi, dans quel état est la culture en France ?

La culture fait partie de notre patrimoine depuis des siècles. Ce qui est particulier avec le spectacle vivant, c'est lorsque vous rentrez dans une salle et que la pièce commence, l’énergie se transmet, il se passe vraiment quelque chose entre le public et les artistes qui jouent sur scène. C'est vrai que la culture a malheureusement était négligée depuis la pandémie, mais j'aimerai vraiment que le théâtre puisse être soutenu, c'est une forme de divertissement et ça nous fait du bien tant à l'esprit qu'au cœur. Comme le dit si bien Victor Hugo : "Une pièce de théâtre, une comédie, une tragédie, un drame, cela doit être une sorte de personne, cela doit penser, cela doit agir, cela doit vivre."


Il faut laisser entrer sur scène la nouvelle génération…

Je suis totalement d’accord. On voit souvent les mêmes alors qu’il y a plein d’auteurs et d’artistes talentueux qui méritent d’être mis en valeur. Mais parce que l'on n'est pas connu ou parce qu'on n’a pas les bons contacts, les portes sont plus étroites. C'est d'ailleurs pour ça que nous voyons souvent les mêmes personnes jouer. J'aime donner l'opportunité à ceux qui ont dû talents mais peut-être pas les bons contacts.


Tu aurais un mot à leur adresser ?

Il faut aller d’échec en échec et toujours se relever. Il faut être persévérant patient et passionné, et surtout ne jamais rien lâcher.


Quel est ton objectif sur le long terme ?

Aujourd'hui, je souhaiterais vraiment trouver plusieurs entreprises ou des particuliers pour nous soutenir financièrement. À ce jour, tous les porteurs de projets n'ont pas encore pu profiter de nos services, c'est un travail sans relâche qui demande à ne jamais se décourager. Il y a beaucoup de non, mais je ne lâche pas, et je suis sûre qu'ensemble, les entreprises et le théâtre, peuvent devenir solidaires et développer un intérêt commun pour continuer à faire vivre le théâtre et révéler de nouveau talents. »