Ycare : "Cette oeuvre est ma plus intime."

Son nouvel album est un bijou d'humanité, une véritable ode à la vie. Ycare signe douze titres d'une grande beauté et richesse musicale avec des textes soignés et parfumés de duos où chaque voix se mélangent à merveille. Dans les bacs le 14 octobre prochain.



« Ycare, ton nouvel album Des millions d'années sort le 14 octobre prochain. Comment tu te sens à quelques jours de sa sortie ?

Je me sens bien. J’ai l’adrénaline pour la tournée et les concerts. Je suis fier et heureux de cet album. Je ressens plus d’excitation que d’angoisse et de stress.


Comment s’est fait le choix des artistes qui t’ont accompagné ?

J’ai toujours mis les chansons au-dessus de tout. J’ai partagé mon micro avec des personnes croisées dans ma vie. Il y a une histoire derrière chacun des duos, je n’en ai forcé aucun. J’ai eu la chance que nos voix marchent ensemble.


Qu’est-ce qu’on raconte de plus, en musique, quand on est deux ?

On observe une réalité avec deux angles de vue émotionnels différents. C’est comme deux lectures d’une partition semblable par deux musiciens.



Quand on est artiste, ça procure quelle sensation de regarder dans le rétro ?

Quand on a un rétroviseur, c’est déjà qu’on a un pare-brise. Si on a le temps de regarder derrière soi, c’est que la vue est dégagée devant. Quand tu as du champ devant toi, tu peux regarder derrière avec un peu de sérénité.


Tu dis que ce cinquième projet musical est ta plus belle œuvre. En quoi ?

J’ai mis toute mon énergie, ma bonne humeur, mes larmes et mes rires pour faire cet album en trois ans. Cette œuvre est plus intime et riche que les autres. Cet album met en avant le multiculturalisme autour de la francophonie. Je suis majoritairement accompagné de Français d’adoption, ce que nous sommes tous. On devient Français par amour pour ce pays. Je suis très heureux de ce ciment-là.


« Le temps ne passe que pour ceux qui le comptent ». Comment profites-tu de la vie ?

Moi, j’ai entre huit et treize ans. Je m’émerveille de beaucoup de choses. J’adore jouer aux jeux vidéo, lire des mangas, regarder des dessins animés et discuter avec mon neveu de treize ans et ma nièce de huit ans. J’aime m’amuser. Voilà comment je profite du temps qui passe et du temps qui arrive, tout en restant un petit prince. »