Camille Lavabre, des scènes ouvertes à Miss Météo !

C'est sur les planches et avec son spectacle « Solitude partagée » que Camille Lavabre démarre dans le milieu artistique. Repérée par Christelle Graillot, et après avoir passé plusieurs semaines de casting, elle est devenue depuis un an et demi la miss météo de Canal +. En parallèle de ses activités médiatiques, elle fait quelques apparitions au cinéma et dans les vidéos du Youtubeur Norman. Rencontre avec Camille Lavabre, des scènes ouvertes à Miss Météo !


« Pouvez-vous nous raconter votre premier expérience TV ?

C'était en 2017 avec une toute petite apparition dans « Le Gros Journal » de Mouloud Achour. Après, ma grande aventure télé est celle que je vis en ce moment avec la météo sur Canal + tous les soirs.


Vous avez commencé par la scène avant de vous retrouver sur le petit écran ?

Effectivement, j'ai commencé par le stand-up il y a trois ans. J'ai ensuite enchaîné les scènes ouvertes et comédie club. Ensuite, j'ai créé mon propre spectacle que j'ai joué pour la première fois dans une cave d'un bar à Pigalle qui s'appelle « Le Sonart ».


Quel a été votre déclic pour monter sur scène ?

J'ai fait une école de théâtre à Paris. Et je commençais à en avoir marre des cours. J'étais dans une mauvaise période dans ma vie privée et professionnelle. J'ai donc écris des choses qui m'ont fait du bien, un peu comme une thérapie et j'ai eu le besoin de les dire devant le public. C'est en voyant beaucoup de stand-up que je me suis un peu réanimé.



Comment êtes-vous devenue la nouvelle miss météo de Canal + depuis un an et demi ?

Après avoir vu mon spectacle « Solitude partagée » , Christelle Graillot qui est la dénicheuse de talent de la chaîne m'a repérée. Elle m'a proposé de passer le casting pour être la prochaine miss météo. Ça été des semaines de casting avec beaucoup de travail.


Avez-vous un co-auteur pour vous compléter à l'écriture de votre chronique ?

Quand j'ai passé les castings, j'ai suggéré de choisir moi-même un co-auteur et il s'agit de l'humoriste Rémi Boyes. On a notre petit bureau au sein de la rédaction et on se retrouve tous les matins pour échanger sur nos idées afin d'en faire un mélange. Parfois, l'un est plus inspiré que l'autre (rire). On aime bien travailler dans l'urgence, on est plus efficace comme ça.


On vous voit très souvent dans les vidéos du célèbre Youtubeur Norman. Comment vous êtes-vous rencontré ?

Je l'ai rencontré au Paname Art Café. Je suis son travail depuis des années, donc le jour où il m'a proposé de jouer dans l'une de ses vidéos, j'étais très honoré. C'est quelqu'un de très ouvert aux nouvelles personnes. Aujourd'hui, on est devenu pote et je participe souvent à ses projets.



Au cinéma, vous avez fait quelques apparitions dans les films « Les dents, pipi et au lit » et plus récemment « All Inclusive » de Fabien Onteniente. Avez-vous un autre petit rôle très prochainement ?

Je joue dans le prochain « La vérité si je mens : les débuts » dans lequel j'ai un petit rôle et qui sortira sûrement l'automne prochain.


Avez-vous d'autres projets pour 2019 ?

La chronique me prend beaucoup de temps. Pour l'instant, je termine mon année de météo. Parallèlement, je reprends le stand-up - que j'avais mis entre parenthèses pour manque de temps - car j'ai des nouvelles choses à dire (rire).


Que peut-on vous souhaiter pour le futur ?

Beaucoup de diversité. C'est-à-dire de la scène, des chroniques et du cinéma. »

Deviens membre du site pour ne rater aucune interview !

© 2018 par Samuel Massilia.