Emma Gattuso, une humoriste décapante !

Ivre de scène et d'adrénaline, Emma Gattuso est une artiste caméléon qui réussit à mélanger tous les genres. Passée par le théâtre classique, elle s'oriente vers le seul-en-scène avec un premier spectacle intitulé « Emma m'a tuer » qui fait carton plein auprès des médias et des spectateurs. Sa carrière a démarré très tôt et ne s'est jamais arrêtée au fil des années. Rencontre avec Emma Gattuso, une humoriste décapante !

© Louise Imagine

« Tu joues actuellement ton spectacle « Les Imitatueurs » en duo avec Thibaud Choplin. Peux-tu nous en parler plus en détail ?

C'est un spectacle évolutif que l'ont réécrit en fonction de l'actualité. On a d'ailleurs des binômes phares tels que le couple Macron qui ouvre le spectacle. On dégomme tout ce qui bouge comme la nouvelle scène française où l'on imite des personnalités comme Julien Doré, Zaz et Grand Corps Malade. On s'attaque également au cinéma français et à la politique. Tout le monde y passe (rires).


Depuis quand jouez-vous ce spectacle ?

Cela va faire au moins cinq ans. C'est un spectacle que l'on tourne depuis des années dans toute la France et les DOM-TOM.


Comment est née la collaboration avec l'imitateur Thibaud Choplin ?

On s'est rencontrés il y a sept ans sur scène lors d'un Cannes Comedy Club. Très vite, on a eu envie de travailler ensemble. On s'est découvert une fibre artistique commune. Au début, on a écrit tous les deux des chroniques pour Radio AS et on a aussi tourné des vidéos humoristiques. L'envie d'écrire un spectacle est très vite venue. Ce qui est intéressant avec ce spectacle, c'est que l'on va chacun sur le terrain de l'autre. Thibaud est un imitateur et moi je viens de l'humour corrosif un petit peu noir. On a réussi à mélanger nos deux univers.


Ta carrière dans le spectacle a démarré très tôt avec le théâtre classique et ne s'est jamais arrêtée au fil des années.

C'est vrai que j'ai toujours eu la chance de vivre de ce métier. À l'époque, j'ai fait quand même quelques études en Alsace pour rassurer mes parents. Après, je suis parti à Paris pour faire les Cours Florent. J'ai tout de suite intégré une compagnie de théâtre qui m'a offert des rôles. C'est avec le théâtre classique que j'ai démarré et j'ai eu envie de me confronter au seul en scène pour l'adrénaline que cela procure. J'ai donc crée mon premier one-woman-show « Emma m'a tuer » que j'ai tourné pendant très longtemps à Paris et en Province.


© Louise Imagine

Après ce one-woman-show, tu as proposé un spectacle intitulé « Retour au Racine » dans lequel tu as fusionné les textes classiques et l'humour abrasif. Tu avais le besoin de mélanger ces deux genres que tu affectionnes beaucoup ?

J'ai eu un gros manque de théâtre classique donc j'ai créé ce spectacle qui mélange l'humour complètement barjo et les textes de Racine que je détournais de façon humoristique pour que mon public ne soit pas déstabilisé de se retrouver dans un genre qu'ils n'auraient pas imaginé en venant me voir. Mais je respectais quand même les vers en essayant de trouver des astuces de mise en scène pour que ce soit un spectacle atypique.


Comment définirais-tu ton humour ?

Je pense que mon humour est complètement barré (rires). Quand je lis les critiques des spectateurs, ils disent que je suis une fille sans limite. Je donne tout pour essayer d'emmener les gens dans une espèce d'énergie folle.


Tu es également blogueuse voyage sur Youtube. Comment est venue cette envie de filmer tes voyages ?

C'est en découvrant le monde avec ces différentes cultures que j'ai eu envie de me professionnaliser dedans. Je me suis équipé avec ma caméra, mon drone et j'ai commencé à filmer des voyages tels que le Cambodge et La Réunion où j'ai pu nager avec les baleines et voir le volcan en pleine éruption. J'ai créé ma propre chaîne Youtube ainsi que mon blog voyage (https://www.vlogtrotter.com/) et je commence aujourd'hui à avoir des collaborations avec divers offices du tourisme.



As-tu d'autres projets pour les mois à venir ?

On joue actuellement notre spectacle « Les Imitatueurs » au festival d'Avignon jusqu'au 27 juillet à 13h au théâtre « L'autre Carnot ». Ensuite, on continuera la tournée dans toute la France. Les dates seront disponibles sur mon site internet (https://www.emmagattuso.com/).


Que peut-on te souhaiter pour le futur ?

Du monde dans les salles et sur Youtube. On veut de la visibilité pour notre travail. Nous sommes des gros bosseurs et sans le public, ce travail n'est pas vu. »


Deviens membre du site pour ne rater aucune interview !

© 2018 par Samuel Massilia.