top of page

Hassan De Monaco : "J'ai l'impression de commencer à réaliser mon rêve."

Infirmier-anesthésiste le jour, humoriste le soir. Les journées sont bien remplies pour le premier humoriste historique de Monaco, qui a déjà eu « la chance et l'honneur » de jouer devant la famille princière, « c'est un peu une validation » se souvient-il avant de découvrir pour la première fois ce soir et demain le public aixois et de fouler la scène du café-théâtre de La Fontaine d'Argent. L'occasion de se retrouver autour du rire, « une bonne excuse pour passer un bon moment. »



« Hassan, tu es ce soir et demain sur la scène du café-théâtre de La Fontaine d’Argent à Aix-en-Provence. Quelle présentation ferais-tu de ton spectacle ?

Je parle de mon parcours professionnel, de soignant à humoriste. C’est bienveillant et autobiographique, je raconte comment je suis arrivé à Monaco et comment on y vit quand on est un marocain.


Comment l’humour s’est présenté à toi ?

J’ai toujours voulu être humoriste, mais je pensais que ce n’était qu’un rêve. J’ai compris assez jeune, au collège, que l’humour était un super pouvoir, mais qu’en faire son métier c’était un autre level. J’ai donc fait des études pour avoir un vrai métier, comme le voulait mon père, et je lui en suis reconnaissant puisque ça m’a aidé à avoir une situation stable. Je me suis lancé dans l’humour à plus de trente ans, après avoir eu mon diplôme, puis j’ai remporté un concours sur Rire et Chansons et ça s’est accéléré pour moi, jusqu’à arriver à faire une tournée et jouer depuis un an et demi au Point Virgule à Paris.


Qu’as-tu ressenti les premières fois sur scène ?

J’étais tellement content de monter sur scène et de voir un public venir m’écouter. Je suis très heureux de ce que je propose, j’ai joué ce spectacle plus d’une centaine de fois, donc c’est peut-être maintenant que j’ai l’impression de commencer à réaliser mon rêve. Parfois, on ne sait pas si quand on va réaliser son rêve, on sera heureux ou pas. Moi, je le suis et je trouve ça incroyable de pouvoir faire rire les gens. C’est jouissif.


Pour conclure cet entretien, aurais-tu une citation fétiche à me délivrer ?

Le temps est court, il faut profiter, s’amuser et passer de bons moments avec les gens qu’on aime. C’est ce que j’essaie de proposer pendant une heure et demie. »

Comments


bottom of page