Pierre Lottin, un acteur plein d'énergie !

Il voulait entrer dans l'armée mais c'est finalement au Cours Florent que Pierre Lottin fait ses armes pour devenir comédien professionnel. Après avoir incarné Wilfried dans la trilogie à succès des Tuches, ce jeune comédien prouve qu'il a une palette large notamment avec une excellente prestation dans le premier film d'Abdel Raouf Dafri « Qu'un sang impur » actuellement dans toutes les salles de cinéma de France. Rencontre avec Pierre Lottin, un acteur plein d'énergie !


« Mercredi est sorti en salles le film « Qu’un sang impur » dans lequel tu incarnes un jeune engagé volontaire fasciné par la guerre et par son père mort au combat en Indochine. Peux-tu me raconter en quelques lignes le synopsis du film ?

Un ancien des commandos d’Indochine revient de cette guerre. Il est l'ombre de lui-même en devenant alcoolique à cause de tout ce qu’il a fait et vu en Indochine. Il vit dans une baraque avec une hmong qu’il a rapatrié. Il se retrouve mêlé à une histoire militaire où la mère d’un officier, censé être mort en Algérie, va lui demander de retrouver le corps ou au moins un objet pour qu’elle ait un souvenir de son fils. Du coup, il va constituer une bande de mercenaires pour aller chercher le corps de cet officier.


Est-ce un film qui va au-delà de la guerre en étant aussi portée sur l’identité française ?

Non je ne pense pas. L’objectif du réalisateur était de délier un tabou qui n’est pas vraiment compris ni assumé. On se focalise sur les conséquences sans vouloir comprendre qu’il y a eu un élément déclencheur. On dit qu’il y a plein de films sur la guerre d’Algérie sauf que c’est une certaine partie de la population qui va voir ce genre de film. La guerre d’Algérie est très floue car elle n’est pas étudiée dans les livres d’histoire.